Du mariage et des psychanalystes

15 Mai, 2013 par

BHL, puis Jacques-Alain Miller, prennent position dans la presse sur le débat du mariage gay et contre l’instrumentalisation de la psychanalyse à des fins apologétiques. Alors, en dix jours, des dizaines de contributions, rédigées sans concertation préalable, comme par un effet de flash mob, affluent aux rédactions de Lacan Quotidien et de La Règle du Jeu. Textes en provenance du Québec ou du Danemark, de l’Italie ou de l’Argentine, sur Freud et sur saint Thomas d’Aquin, sur les enfants et sur les évêques, sur les femmes et sur les miracles. Non pas des études savantes, mais des réactions à chaud, informées, décidées, amusées, percutantes.

Vilipendée à sa naissance par tous les traditionalismes, la psychanalyse se voit aujourd’hui intégrée au processus de validation des croyances. Insistante et intolérable imposture, qui travestit l’expérience analytique, et lui est nuisible.
Jacques Lacan soulignait au contraire que les êtres humains, parce qu’ils sont parlants, ont chacun, un par un, à s’arranger de leur sexualité comme ils peuvent, sans que la liberté de
leurs inventions ne soit entravée par un conditionnement de type animal.

Le volume comprend 35 textes. Consultez la liste des auteurs 

(adapté de la préface de Bernard-Henri Lévy et Jacques-Alain Miller)

Related Posts

Tags

Share This