Colloque UFORCA : Le programme

Cher(e) collègue,

Vous êtes inscrit(e) au colloque Uforca qui aura lieu le 28 juin prochain, au Salon Maubert de la Maison de la Mutualité. Vous trouverez en ci-dessous le programme de la journée. Je vous en rappelle la formule de travail :  vous recevrez avant le 15 juin, par email, une brochure contenant l’ensemble des textes qui seront discutés pendant la journée. Ces textes ne seront pas lus pendant le colloque, mais feront l’objet d’un débat, après un bref rappel. Il y a donc lieu de lire la brochure attentivement avant le colloque.

D’autres information suivront.

 

Cordialement,

Gil Caroz

PROGRAMME

Colloque animé par Jacques-Alain Miller

MATIN

(Accueil à partir de 9h)

Trois cas cliniques

10h-11h : Père impudique, fils “ pervers “

Auteur : Serge Cottet

Présentation : Christiane Alberti

11h-12h : À propos de quelques effets-père

Auteur : Catherine Lazarus-Matet

Présentation : Philippe De Georges

12h-13h : L’ombre d’un tsunami

Auteur : Miquel Bassols

Présentation : Lilia Mahjoub

Discutants : Laure Naveau, Jacques Borie, Jean-Pierre Deffieux, Pierre-Gilles Guéguen, Alexandre Stevens.

APRÈS-MIDI

 Ponctuations cliniques à partir du Séminaire VI

15h-16h : Les pères-poisons

« L’identification au père ne résout en rien la problématique du désir. », p. 137.

Commentaire : Agnès Aflalo

Présentation : Jean-Daniel Matet

« Ce qui fait fonction de poison pour Hamlet, c’est la parole de son père. », p. 478.

Commentaire : Philippe Hellebois

Présentation : Marie-Hélène Blancard

16h-17h : Failles dans l’Autre

 “La vérité du désir est à elle seule une offense à l’autorité de la loi. » p. 95.

Commentaire : Carole Dewambrechies-La Sagna

Présentation : François Ansermet

« Il n’y a rien dans la signifiance qui soit la garantie de la vérité. », p. 468.

Commentaire : Alfredo Zenoni

Présentation : Hervé Castanet

17h-18h : Au fondement de la névrose

« Le ressort de la névrose, c’est de ne pas vouloir que l’Autre soit châtré. », p. 275.

Commentaire : Dominique Laurent

Présentation : Pierre Naveau

« Le désir du névrosé est ce qui naît quand il n’y a pas de Dieu. », p. 541.

Commentaire : François Leguil

Présentation : Armand Zaloszyc