Flash

1 Déc, 2010 par

Leçon clinique au Collège clinique de Toulouse avec Agnès Aflalo
La présentation de malade du mois de juin dernier, animée par A. Aflalo, a donné lieu à une leçon clinique vivifiante. Un point a particulièrement retenu mon attention. Il s’agit de ce qu’un intervenant a appelé le brouillard pour nommer l’aspect instable des coordonnées subjectives du patient psychotique. Tout au long de l’entretien en effet, les faits qui ont
jalonné sa vie tout autant que leur enchaînement vont être soumis par lui à des variations. De sorte qu’au total, concernant sa biographie, c’est l’impression de flou, de brouillard donc, qui domine. A l’écoute, ça produit l’effet de ne plus s’y retrouver.

En Savoir+

Related Posts

Tags

Share This