Interpréter l’enfant, en institution

31 Mar, 2014 par

Interpréter l’enfant,  en institution

À lire le texte de Jacques-Alain Miller qui oriente les travaux de la troisième journée de l’Institut de l’Enfant, nous découvrons un fourmillement de questions qui concernent de très près la clinique avec les enfants en institution.

J.-A. Miller y définit l’empan de l’interprétation en posant l’enfant comme celui qui est interprété et non comme celui qui interprète. De ce fait, c’est « l’enfant » lui-même qui change de statut, d’être en attente d’une interprétation, et la responsabilité des intervenants s’en déduit, de ne pas le fixer à un « je suis un enfant ».

En institution, les intervenants – qui ne sont pas en place d’analyste – n’interprètent pas l’enfant ! C’est un principe de départ. Pas d’interprétation sur le mode du déchiffrement ou de la traduction.

+ Lire la suite +

Related Posts

Tags

Share This