Le rire de l’araignée

21 Mai, 2013 par

Le colloque, Le désir et la loi,  qui s’approche sera l’occasion de tester notre capacité à être lacanien. Comment allons-nous accueillir les bouleversements du temps présent, la pulvérisation des identifications conformistes ? « Un homme et une femme », « Un papa, une maman, un enfant », ne sont que des fictions légales, pour parler comme Lacan qui prenait au sérieux la position d’un Joyce. Ce ne sont jamais que des artifices discursifs qui ont le pouvoir de faire de l’autre mon partenaire. Jacques-Alain Miller, lors du joyeux Parlement de Montpellier, nous invitait à considérer le propos de Lacan sur la position de Joyce comme une proposition générale, au sens où il n’y a pas lieu de croire plus qu’il ne faut à ces artifices signifiants : « ne croyez pas dur comme fer aux mômeries signifiantes ! ».

En savoir +

Related Posts

Tags

Share This