Sans éducation, Ernesto ?

27 Avr, 2012 par

Sans éducation, Ernesto ?

Ernesto découvre un livre, un livre brûlé, pas n’importe comment : « Le trou de la brûlure était parfaitement rond. » Du coup, il se souvient d’un arbre, un arbre tout seul, « dans une solitude sans recours ». C’est quand il a vu le « livre brulé » qu’il a découvert « l’arbre enfermé ». « Il avait pensé aux deux choses ensemble, à comment faire leur sort se toucher, se fondre et s’emmêler dans sa tête et dans son corps à lui, Ernesto, jusqu’à celui-ci aborder dans l’inconnu du tout de la vie. »

Related Posts

Tags

Share This