THÉORIE DE LA CLINIQUE

18 Déc, 2011 par

Retrouver, le piège de l’histoire[1]


Une psychanalyse[2] vise ce qu’un sujet a de plus singulier. Elle vise les moments de rencontres qui font qu’une vie est à nulle autre pareille. Elle oriente, par la parole, les analysants vers ce que Lacan appelle leurs particularités : « Ça vaut la peine de traîner parmi toute une série de particuliers pour […] que quelque chose de singulier ne soit pas omis »[3]. Ça vaut la peine de traîner à travers les signifiants de notre histoire et l’usage que nous en avons fait, pour que le réel de la rencontre entre ces signifiants et notre corps ne soit pas omis.

En savoir+

[1] Lacan J.,Le Séminaire, livre xxiii,Le sinthome, Paris, Le Seuil, 2005, p. 124.

[2] Texte d’une conférence présentée à la Section clinique de Strasbourg le 14 mai 2011.

[3] Lacan J., « Intervention à la suite de l’exposé d’André Albert dans le cadre des journées d’étude de l’École freudienne de Paris », Lettres de l’École freudienne,  n° 24, 1978, p. 24.

 

Related Posts

Tags

Share This